Le cauchemard ATI

J'en avais fait mention précédemment, j'allais recevoir -et j'ai reçu- un deuxième écran (22”) et la carte ad-hoc (avec 3G de ram en plus cela dit) pour mon PC de boulot. Quand le technicien, qui avait sortit les CD de drivers pour Windows, venait d'allumer le PC pour installer les pilotes, (Je suis dans une boite ou 99% - un petit millier de personne - des utilisateurs ne peuvent rien installer eux-même), son visage s'est figé quand il a réalisé que ce n'était pas Windows.

En fait il avait complètement oublié que moi - comme mon responsable - j'avais eu le choix de mon environnement de travail.

Hélas, je pensais qu'ils allaient fournir une Nvidia … ce fut une “ATI Radeon HD 2400 XT”, j'ai regardé le technicien d'un air malheureux en lui expliquant pourquoi j'allais passer beaucoup de temps a bidouiller pour qu'elle fonctionne comme je le voulais.

Ma dernière ATI remonte a 2004 ou 2005, lorsque j'ai commencé à passer mes différents PC (j'en avais plusieurs a l'époque) sous Linux. Désirant pouvoir “jouer”, j'écrivais à l'époque mon guide sur ”World of Warcraft sous Linux”, j'ai rapidement troqué ATI pour Nvidia.

Je suivais régulièrement les nouveautés des pilotes ATI sous Linux, les “retours” indiquait que cela s'améliorait. Aujourd'hui je n'en suis pas vraiment convaincu…

Entre les freeze complet lorsque je relance X, le kill des process jusqu'à en faire respawner tout les TTY, le gel de toute mes fenêtres (mais pas des contenu), un lenteur exécrable, j'ai pu obtenir une situation stable.

Un kernel classique comme je les fais ne suffisent pas, il faut bidouiller a mort son kernel pour qu'une ATI fonctionne… Je me demande si je vais pas écrire un Wiki tiens …

Discussion

Entrer votre commentaire
 
blog/le_cauchemard_ati.txt · Dernière modification: Wednesday 11 February 2009 par kathryl
Flux RSS du Blog Driven by DokuWiki Gentoo Powered Valid XHTML1.0 Powered by Apache PHP Powered Coffee Powered